Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Loisirs / Culture / Centre culturel / Nouveau contrat-programme : 2020-2024 / Auto-évaluation : étape 2
Actions sur le document

Auto-évaluation : étape 2

Petit rappel de ce que nous avons fait :

  1. Auto-évaluation sous forme de récit, d’où on vient et où on va ? Chacune en fonction de son arrivée au CC. Quelles sont les réussites du centre culturel ? Qu’avez-vous fait avec et pour les gens ?

Bref bilan de notre auto-évaluation

  • C’est important à un moment de s’arrêter pour regarder dans le rétroviseur et de prendre le temps d’évaluer son action.
  • A force d’avoir toujours le nez sur notre guidon on ne voit pas grand-chose. Il faut prendre le temps de se poser afin de se poser les bonnes questions ?
  • Pour chaque activité, quels étaient nos objectifs ? Les a-t-on atteints ? Quelles difficultés avons-nous rencontrées ?
  • Toutes nos actions ne sont pas forcément des réussites. Quand on met en place une activité, il y toujours une part d’inconnue ! On ne sait pas si la sauce va prendre ! Mettre en place des actions culturelles demande des moyens humains, financiers, techniques… Cela implique aussi de faire des choix ! Dans le précédent contrat-programme, ces choix étaient opérés par l’équipe en concertation avec nos instances (Conseil culturel, conseil d’administration et assemblée générale).
  • Avec le nouveau décret, on doit passer par une boucle procédurale qui implique les associations locales, les citoyens et les artistes.
  • Plus on impliquera de personnes dans notre auto-évaluation et plus on aura une vision élargie de notre action.  

 

Consignes à respecter pour l’auto-évaluation (A-E) demandée dans le cadre de notre dossier de reconnaissance :

  1. A-E  en regard aux objectifs de notre précédent contrat-programme 2009-2015
  2. A-E en regard à l’exercice des droits culturels : liberté d’expression, liberté artistique, accès aux œuvres et au patrimoine, accès financier, géographique, pédagogique, participation à la prise de décision,…
  3. A-E en regard des potentialités citoyennes : Démocratisation – démocratie – Reliance – capacité critique

Nos activités ont surtout couverts 2 axes de la boussole :

  • Démocratisation  de la culture : Initiation aux savoirs, aux langages et créations
  • Capacité de reliance : Tisser, retisser des liens entre les citoyens

La démocratie culturelle a été initiée mais n’est pas encore très présente dans nos activités. Il faut que les citoyens prennent aussi conscience qu’ils peuvent « Dire et créer ».

Nous devons encourager la mise en place de dispositifs qui placent le citoyen en position d’acteur, favorisant sa prise de parole et son pouvoir de création.

  • Démocratie culturelle : expressions, productions de savoirs et langages, de créations, d’imaginaires, d’initiatives novatrices,…

Le 4ème axe : Capacité critique, déconstruire et réinventer est plus difficile à mettre en œuvre.

Il s’agit d’encourager les situations où l’on s’arrache aux enfermements, pour en rencontrer d’autres (refaire corps) et partager des lieux, des expériences.

Nous avons amorcé cette démarche dans nos ateliers créatifs (CEC – Centre d’expression et de créativité) en arts plastiques. Questionner en permanence, douter, pratiquer la vigilance critique en vue de provoquer une ouverture, une créativité.