Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Loisirs / Tourisme / Que faire ? / Villages et leur patrimoine / Ciplet
Actions sur le document

Ciplet

De même que le village de Braives, Ciplet dont les chemins d'accès sont multiples est difficile à délimiter dans le paysage.

Le Centre

Ciplet est entièrement situé sur la rive droite de la Méhaigne. Ses rives sont assez marécageuses et rapidement envahies par les brusques crues de la rivière ce qui explique que les maisons aient été édifiées assez loin du cours d'eau.
L'absence de bois et le faible relief témoignent de sa vocation jadis essentiellement agricole. Ceci explique aussi que Ciplet soit nettement plus dispersé que les autres villages. Des espaces non bâtis subsistent presque partout entre les constructions. La superficie habitée est, de ce fait, relativement étendue. La densité d'habitations est plus importante au hameau de la Neuville.
Ciplet a un accès direct à la route Hannut-Namur. 

Le village

Le village est principalement connu pour la présence d’une crèche pour les « tout petits », rue de Void.
Ciplet dispose également d’une importante implantation scolaire relevant du Ministère de l’Enseignement de la Communauté française.
On notera également la présence d’une aire de jeu « multisports » où il est possible de pratiquer principalement du basket ou du mini-foot.
Cette aire de jeu est accolée à une salle communale appelée "Void9".
Pour les personnes âgées, on retiendra aussi la présence d’un hôme érigé rue Genon au n° 19 "Les Cytises".
Enfin, le village de Ciplet est jumelé avec les villages de Void-Vacon en France (département de la Meuse).

Eglise Saint-Maurice

ciplet eglise st maurice Edifice néogothique en brique et calcaire de 1858, remanié en 1911-1912.
L’architecture intérieure ne manque pas d’allure. Il faut remarquer la théothèque renaissance au fronton orné d’un bas-relief montrant le Sauveur bénissant.
On distingue également une intéressante statue du patron de la paroisse, de la seconde moitié du XVIIIe siècle.
A l'extérieur de l'église, on remarque les Croix funéraires de Guillaume Dubors (1749) et Charlotte Nihoul (1728).

Rue de l’Eglise, on relève une croix d’occis (1895) à la mémoire de la baronne de Potesta de Waleffe, décédée dans un accident de voiture.

Il faut également noter la présence de quelques beaux bâtiments à proximité de la place de l’église.

Fontaine Saint-Maurice

ciplet 1 fontaine sainte maurice La fontaine Saint-Maurice, pour sa part, se situe dans une prairie au milieu des rocailles.

 

 

 

 

Moulin

ciplet moulin Ancien fief du seigneur de Braives, les bâtiments datent des XVIIIe et XIXe siècles.
Il faut noter la présence d’une ancienne roue.