Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Actions sur le document

Le mercredi: foot & marché

Chaque mercredi, le rituel est le même. A pied l’été (via le ravel) mais en voiture (on avoue !) quand le froid arrive, vers 18h, toute la famille se rend au terrain de foot de Braives pour conduire Maxime à son entrainement. A à peine 5 ans, nous avions peur que ce soit un peu petit pour commencer le foot mais Maxime suite à ses stages (cet été et l’été dernier)  était très demandeur. Nos craintes ont été rapidement balayées dès les premiers entrainements en voyant les entraîneurs très doués avec les enfants et en voyant ceux-ci concentrés et appliqués.

Grâce au terrain synthétique, pas de boue et une herbe toujours impeccable. Bien habillés, les enfants ne pensent même pas à se plaindre de l’arrivée du mauvais temps ! Un second entrainement le vendredi aussi de 18h à 19h est également organisé et Maxime ne veut en rater aucun.

Sa sœur Emeline l’encourage et le supporte quelques minutes et puis direction le marché à pied. Directement relié via le ravel, nous voilà donc sur le marché en deux minutes. Emeline court sur la plaine de jeux et se met à « papoter » avec les autres enfants qu’elle y trouve. Pendant ce temps, nous pouvons tranquillement déambuler dans les échoppes installées près de la gare de Braives. Nous avons nos classiques : Nicolas va chez Peter chercher ses yogourts de ferme aux fruits et parfois un petit fromage et quelques charcuteries ; moi, je vais juste à côté nous ravitailler en fruits et légumes. Nous prenons alors souvent de quoi préparer l’un ou l’autre repas : de la viande 100% producteur-consommateur à la boucherie de la Ferme Saint Hubert, du poisson ou de la paëlla à la poissonnerie ou encore des pains spéciaux, des lasagnes, des quiches et parfois un petit cookie pour Emeline chez Jean-Paul. Il ne faut pas oublier la rôtisserie, la chèvrerie du père François, les pommes de chez Noel.

Une fois Maxime récupéré à 19h, le marché se termine et les échoppes s’en vont peu à peu. Toutes ? Non, il en reste toujours deux. Il faut bien avouer que sous la pression des cris des enfants « des friiiiites, on veut des friiiiiites » il nous arrive régulièrement de retourner sur le marché à la friterie de Mégan. Ses hamburgers sont toujours différents et réalisés avec des produits frais et souvent locaux (venant des autres échoppes du marché). Il ne s’agit pas de fast food, Mégan prend le temps de soigner ses œuvres mais on peut réellement parler de burgers gastronomiques. L’attente n’est jamais pénible, car il y a toujours du monde à cette heure et l’autre échoppe reste ouverte et offre apéritifs et rafraichissements.

Pour résumer, ce qu’on aime dans ce marché du mercredi, c’est la fréquentation locale, les produits locaux de grande qualité à bon prix, la facilité d’accès et les activités pour les enfants. Je n’ai même pas eu le temps de mentionner le café de la gare qui y est ouvert, la bibliothèque, le local titre-service ou la maison des jeunes.

Note de l'ADL:

Retrouvez tous les centre sportifs braivois sur http://www.braives.be/loisirs/sports/clubs-sportifs

Et toutes les informations utiles sur notre marché local (exposants, marchés spéciaux...) sur www.braives.be/marchelocal